La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop La Pyramide
Magasin bio

Aujourd'hui Dimanche

Le magasin est fermé

Pratiquez l’éco-conduite pendant vos vacances !

Pratiquez l’éco-conduite pendant vos vacances !

Le 25/07/2017

Biocoop Les Ponts-de-Cé
Bientôt à votre tour de partir en congés ? Ça tombe bien, on vous a prévu un petit récap’ des points importants à avoir en tête, en matière d'éco-conduite, avant de prendre la route des vacances. Ou comment adopter un comportement de conduite citoyen et responsable, tout en réduisant sa consommation.

Bientôt à votre tour de partir en congés ? Ça tombe bien, on vous a prévu un petit récap’ des points importants à avoir en tête, en matière d'éco-conduite, avant de prendre la route des vacances. Ou comment adopter un comportement de conduite citoyen et responsable, tout en réduisant sa consommation.

 

Dans le terme éco-conduite, il y a économie (de carburant et de coût) et écologie. En effet, limiter sa consommation de carburant à un impact positif sur l’émission de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique et réduit jusqu’à 10 %, le risque d’accident de la route.

Pour se prémunir contre tout danger potentiel et passer un voyage dans une ambiance détendue, voici quelques conseils à respecter :

1.       Vérifier l’état de votre voiture

Une étape indispensable mais encore loin d’être systématique pour tout le monde. Et pourtant, elle permet d’éviter bien des tracas et autres accidents plus conséquents. Pour ne rien oublier, une petite révision chez un professionnel est conseillée. Ou si vous vous en sentez capable, vous pouvez tout à fait vérifier vous-même la pression de vos pneus, le réglage de vos feux et le fonctionnement de vos balais d’essuie-glace. Notez que des pneus sous gonflés, outre leur dangerosité – entraînent une sur-consommation. Vigilance oblige, donc !

2.       Préparer votre itinéraire

Anticiper les potentiels embouteillages – quitte à modifier quelque peu votre itinéraire de départ – prévoyez des moments de pause, en consultant les cartes et sites prévus à cet effet (bison-fute.gouv.fr, waze…), peut s’avérer d’une aide précieuse pour éviter que votre trajet ne se transforme en véritable calvaire. D’autant plus si vous voyagez avec des enfants !

3.       Voyager léger

L’avantage quand on part en vacances l’été, c’est que le soleil est bien souvent au rendez-vous. Raison de plus pour ne pas surcharger votre voiture – et vous casser le dos à porter des sacs trop lourds, par la même occasion. Sur le plan économique, sachez que des charges en moins, c’est du carburant en plus. Et donc moins de passage à la pompe. Tentez les compromis avec les plus résistants… Un pantalon et deux shorts en moins = plus de … les négociations sont ouvertes !

Enfin, si rien n’y fait et que le manque de place se fait sentir, optez pour un coffre de toit plutôt que la galerie qui favorise davantage la surconsommation de carburant. Et gardez en tête que les bagages les plus lourds sont à ranger en bas du véhicule, les plus petits pouvant, quant à eux, se glisser sur le toit.

4.       Vérifier l’état de votre voiture

Une étape indispensable mais encore loin d’être systématique pour tout le monde. Et pourtant, elle permet d’éviter bien des tracas et autres accidents plus conséquents. Pour ne rien oublier, une petite révision chez un professionnel est conseillée. Ou si vous vous en sentez capable, vous pouvez tout à fait vérifier vous-même la pression de vos pneus, le réglage de vos feux et le fonctionnement de vos balais d’essuie-glace. Notez que des pneus sous gonflés, outre leur dangerosité – entraînent une sur-consommation. Vigilance oblige, donc !

5.       Conduisez à la cool

Une conduite souple, sous-entend de démarrer calmement (sans faire hurler le moteur…), de passer les rapports en douceur et évitant les sur-régimes, à l’origine d’une surconsommation de carburant de 20 %. Et aussi, de ralentir prudemment en privilégiant quand c’est possible, le frein moteur plutôt que la pédale de frein.

Côté vitesse, l’éco-conduite suppose de réduire sa vitesse d’au moins 10 km/h – soit, une économie de carburant de 5 litres et une baisse de 12,5 % d’émissions de CO2 sur une distance de 500 km – en dessous de la limitation autorisée.

6.       Modérer l’usage de la climatisation

Conduire par fortes chaleurs peut vite tourner en cauchemar, surtout si on ne possède pas la climatisation à bord de sa voiture. Pour des raisons évidentes de surconsommation (+ 10 % sur route contre + 25 % en ville) et de pollution, il est toutefois recommandé de ne pas en abuser.

Pour en savoir plus : les conseils de la sécurité routière pour une conduite sûre et eco-friendly

Bonne route et bonnes vacances !

Retour